Site principal

Le magazine de toutes les informations utiles et pratiques à connaître

Le Musée de la Poupée-Paris : une collection privée, un musée renouvelé

Après presque vingt années d'existence, le Musée de la Poupée renouvelle totalement la présentation de ses collections permanentes.

Situé au fond d'une petite impasse fleurie, prés du centre Georges Pompidou, ce musée privé se trouve au cœur du quartier historique des bimbelotiers, ces anciens fabricants de bibelots et de jouets d’enfant.

 

 

L’histoire de la poupée occidentale est présentée dans quatre salles permanentes

Le nouvel aménagement en quatre salles au lieu de trois, compte 40 vitrines qui abritent plus de 600 poupées datant de 1800 à 1959.

Tout en suivant la chronologie de ce type de jouet, le visiteur est amené à réfléchir aux différentes fonctions de la poupée, à découvrir les très divers matériaux qui ont servi, au fil du temps, à sa fabrication.

Il pourra considérer les différents modèles morphologiques de ce jouet, qui représente aussi bien la silhouette féminine que masculine, l’adulte, l’enfant ou le nouveau-né, sans oublier les caricatures ou les sujets animaliers.

et esthétique qui donne à ces jouets du passé leur dimension d’objets de collection.

La première salle est consacrée à la période de 1800 à 1870

Elle aborde les fonctions des poupées (fétiche, objet divinatoire, mannequin de vitrine, accessoire de mode, objet décoratif, souvenir touristique etc.), les matériaux dans lesquels elles étaient fabriquées (bois, cire, papier-mâché, porcelaine, biscuit, gutta-percha, carton-bouilli, caoutchouc, métal, tissus etc.), et présente leurs différentes typologies.

Des poupées en bois sculpté aux poupards en carton bouilli, des "poupées empeaussées" de l’époque Louis-Philippe aux parisiennes du Second Empire, des premières poupées de poche aux mignonnettes, sans oublier les premiers baigneurs tout en porcelaine ou les poupées de cire, que la comtesse de Ségur décrivait si bien dans Les Malheurs de Sophie, chaque type de poupée des trois premiers quarts du XIXe siècle est réuni dans cette salle.

La deuxième salle dévoile l'âge d'or des bébés à tête en biscuit, de 1870 à 1919

Des firmes prestigieuses françaises sont présentées, telles que Jumeau, Bru, Steiner, Gaultier, Thuillier, Halopeau, Pannier… qui ont dominé le dernier quart du XIX siècle, en faisant rayonner la production française dans le monde entier, sont présentées par des spécimens conservés dans un état exceptionnel.

La production allemande trouve également sa place dans cette salle, par des poupées produites par Simon& Halbig, Kestner, Heubach, Kämmer& Reinhardt, Kuhnlenz, Bähr & Pröschild…

Au tournant du XXe siècle une nouvelle macro-société, appelée la Société Française de fabrication de Bébés et Jouets (S.F.B.J.) s’est imposée. La génération de poupées et de bébés de caractère qui en a découlé reflète une sensibilité nouvelle.

La troisième salle porte sur la production de poupées en France entre les deux guerres mondiales (1920-1939)

A cette époque des matières alternatives au biscuit ont été de plus en plus utilisées.

C’est l’âge d’or des poupées et baigneurs en celluloïd, auxquels est consacrée la plus grande vitrine dans le musée, où un magasin de jouets est reconstitué avec une myriade de modèles provenant des grandes entreprises françaises de l’époque, telles que Anel, SIC, Nobel, Petitcollin, Convert…

Parallèlement, le biscuit était progressivement remplacé par des modèles dits "incassables" en carton bouilli. Avec l'apparition des congés payés, s'est développé le marché des poupées souvenirs vêtues de costumes traditionnels des provinces de France et des pays étrangers.

La quatrième salle présente la production de poupées de la Deuxième Guerre Mondiale (1940-1948) et sur la création de poupées qui coïncide avec le premier Baby-Boom (1948-1959)

C’est dans cette salle les visiteurs retrouveront leurs souvenirs d’enfance.

Trois principaux types de poupées ont été proposés aux enfants à cette époque : les baigneurs tout en celluloïd ou en acétate de cellulose pouvant être immergés dans l’eau, les poupons à corps mou aux proportions d’un nouveau-né, enfin les poupées aux articulations simplifiées.

Cette période a vu l'apparition de nouvelles matières plastiques telles que le polyéthylène, le polystyrène, le PVC, le latex... La nouvelle génération de poupées s’est distinguée par un style vestimentaire inspiré de la Haute-Couture de l'époque.

Activités et services pour les enfants et les adultes

- Atelier créatif 'Poupée de mode en tissu'
- Atelier autonome "J'habille ma poupée de papier"
- Goûter d’anniversaire
- Expertises / Identification / Réparation de poupées

Renseignements pratiques
Impasse Berthaud (sur rue Beaubourg)
75003 Paris
Tel : 01 42 72 73 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

http://www.museedelapoupeeparis.com