Site principal

Le magazine de toutes les informations utiles et pratiques à connaître

Le génocide des Arméniens de l’Empire ottoman Mémorial de la Shoah, Paris

            Villageois kurdes dans le quartier arménien de Van, 1916. Photographie Aram Vrouyr, coll. Musée d’Histoire d’Arménie

Pour le 100e anniversaire de cet événement, le Mémorial de la Shoah à Paris, propose juqu'au 27 septembre 2015, exposition, colloque et films.

Le mot "génocide" est un terme employé pour la première fois par le juriste américain Raphaël Lemkin en 1943. En 1987, Henry Rousso qualifiera du terme « négationnisme » le déni de génocide, en parlant de la Shoah. Par extension, ce terme a été utilisé à propos des génocides des Arméniens et des Tutsi.

Le génocide des Arméniens de l’Empire ottoman : stigmatiser, détruire, exclure

À l’occasion du Centième anniversaire du génocide des Arméniens, le Mémorial de la Shoah, investi depuis une dizaine d’années dans la se nsibilisation du public aux génocides du XXe sièc le, dédie une exposition et une série de manifestations à ce meurtre de masse qui préfigure ceux qui se sont produits au cours de ce siècle.
D’avril 1915 à décembre 1916, environ 1 200 000 Arméniens, citoyens de l’Empire ottoman, sont assassinés sur ordre du Comité Union et Progrès. Ce génocide fut perpétré pour des raisons à la fois idéologiques et politiques.
La Guerre aidant, le projet de turcisation de l’espace anatolien, d’homogénéisation ethnique de l’Asie Mineure, caressé par les chefs du Comité Union et Progrès (CUP), se transforme en entreprise d’extermination des Arméniens.
Quels événements ont conduit à la destruction de cette population ?
 
L’exposition propose d’en comprendre les causes et la genèse, fait le récit de son déroulement d’un point de vue tant historique que géographique, et enfin, aborde l’après-génocide.
Accompagnant depuis quelques années la société civile turque quant au processus mémoriel du génocide arménien, le Mémorial de la Shoah met également en exergue à travers cette exposition le déni dont il continue à faire l’objet.

Depuis cent ans, la recherche mobilise l’histoire, mais aussi les sciences sociales en général, et l’approche comparée des génocides du XXe siècle. Plusieurs spécialistes, issus de dix États, reviennent sur ces 100 années de recherche.

Renseignements pratiques

Mémorial de la Shoah
Entrée libre
Ouverture tous les jours sauf le samedi de 10 h à 18 h, et le jeudi jusqu’à 22 h 
17, rue Geoffroy–l’Asnier 75004 Paris
Tél. : 01 42 77 44 72
www.memorialdelashoah.org