Site principal

Le magazine de toutes les informations utiles et pratiques à connaître

Une exposition parisienne "Soufflot, un architecte dans la lumière" jusqu’au 24 novembre 2013 au Panthéon

 

Le troisième centenaire de la naissance de Jacques-Germain Soufflot (1713-1780), que le Ministère de la Culture a inscrit parmi les célébrations nationales 2013, est l’occasion pour le Centre des monuments nationaux (CMN) de revenir sur cet architecte majeur des Lumières, dont le chef d’œuvre, Sainte-Geneviève, devenu le Panthéon, est un des monuments emblématiques du réseau du CMN.

 

 

 

Professeur d'histoire de l'art moderne à la Sorbonne, Alexandre Gady (1968) est spécialiste de l'architecture et de l'urbanisme des XVIIe et XVIIIe siècles

Alors qu’une grande campagne de restauration est en cours au Panthéon, Alexandre Gady, commissaire de l’exposition y présente Jacques-Germain Soufflot et ses ambitions créatrices en combinant rigueur scientifique et accessibilité pour un large public.

Cette figure majeure de l’architecture française du XVIIIe siècle est ainsi remise en lumière, en montrant la richesse de son œuvre, qui ne se limite pas au Panthéon. L’exposition suit un double parti, chronologique mais surtout thématique, afin d’éclairer la création de l’architecte et ses enjeux intellectuels.

Près de 150 œuvres sont présentées et Le Panthéon est lui-même mis en scène, depuis la maquette de Rondelet jusqu’à la tombe de Soufflot dans la crypte, pour parachever la visite et sa démonstration.

Salle 1 : "La formation et la carrière lyonnaise"

Cette première salle montre la formation de Soufflot, avec le double voyage en Italie et les observations qui l’ont conduit à s’ouvrir à des expériences nouvelles.

Sont évoqués également, en la concentrant chronologiquement, sa carrière lyonnaise et ses plus remarquables réalisations (Loge au Change, Hôtel-Dieu, grand théâtre), qui ont fait de Soufflot un architecte en vue sans être ni Parisien, ni employé par le Roi, ce qui constitue une exception sous l’Ancien Régime.

Salle 2 : "L’homme de Marigny et les triomphes parisiens"

 Cette seconde séquence montre Soufflot triomphant de la capitale et des Bâtiments du Roi, grâce à la puissante protection du marquis de Marigny, qui en fait son architecte et l’un des instruments de sa politique de régénération des arts conduite avec Mme de Pompadour.

Au travers de ses grandes réalisations (projets pour la place royale de Reims, église Sainte-Geneviève, maison Marigny au Roule, travaux et projets au Louvre…), replacées dans le contexte du chantier de la capitale et de la concurrence avec Ange-Jacques Gabriel, les facettes du talent de Soufflot et sa capacité à penser en grand l’architecture et ses espaces sont illustrées.

Salle 3 : "L’architecte de Notre-Dame"

Méconnue et entièrement anéantie par les restaurateurs du XIXe siècle, l’œuvre de Soufflot à Notre-Dame de Paris est ici mise en valeur.

Responsable des travaux de la cathédrale durant plus de vingt ans, l’architecte a pu s’y mesurer avec le gothique, un art et une technique qui le fascinaient et dans lesquels il puisera des éléments de réflexion pour Sainte-Geneviève, son autre grand chantier religieux.

Salle 4 : "Sainte-Geneviève et l’architecture religieuse"

Après les débats théoriques lancés par Cordemoy dès 1706, puis en 1753 par l’abbé Laugier, la question de l’architecture religieuse est remise au centre des débats du XVIIIe siècle.

La pensée de Soufflot est en perspective, en éclairant l’art de la Contre-réforme qu’il dénonce, les autres tentatives de modernisation, dont celles de Servandoni (façade de Saint-Sulpice) ou de Contant d’Ivry (la Madeleine), qu’il a connues et enfin ses réponses : Soufflot propose en effet une ambitieuse synthèse de l’art antique, de l’art gothique et de la Renaissance, qui le relie aux grands architectes du XVIe siècle.

Renseignements pratiques
Panthéon - Place du Panthéon – Paris 5e
Renseignements : 01 44 32 18 00
http://www.monuments-nationaux.fr/fr/actualites/a-la-une/bdd/actu/1298/soufflot-un-architecte-dans-la-lumiere/