Site principal

Le magazine de toutes les informations utiles et pratiques à connaître

"La licorne et le bézoard" : histoire des cabinets de curiosités d'hier à aujourd'hui

 

Aux confins du bizarre et de l’étrange, entre merveilles et raretés, cette exposition inédite est présentée à Poitiers jusqu’au 16 mars 2014, au  musée Sainte-Croix et dans une salle de l’Espace Mendès-France. 

Site de référence sur les cabinets de curiosité : http://curiositas.org/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mot du commissaire : Anne Benéteau

Licorne : s.f. Quadrupède qu’on représente avec le corps d’un cheval et la tête d’un cerf, mais avec une seule corne, et qui n’a pas d’existence réelle. La licorne n’existe pas. Cela a bien été prouvé, l’usage détourné, mal compris, de rostres de narval a depuis longtemps été démasqué !

Bézoard : s.m. Nom donné aux concrétions calculeuses qui se forment dans l’estomac, les intestins et les voies urinaires des quadrupèdes.

[Dictionnaire de la Langue Française par Emile Littré (1801-1881

 

Une exposition pour faire voir et comprendre ce que furent les cabinets de curiosités en Europe à partir du XVIe siècle

Volontairement spectaculaire et impressionnante, la scénographie joue de l’effet d’accumulation, dans une approche d’abord sensorielle de cette appréhension du monde antérieure à la science moderne.

Les cabinets de curiosités sont des espaces réduits, où l’on compose une "image" du monde, afin de permettre de l’observer pour tenter de mieux le comprendre, de l’admirer.

Grâce au concours de prestigieuses collections locales, régionales, nationales voire étrangères, sont rassemblés à la fois des pièces emblématiques et rares, et des objets "ordinaires". 

Au musée Sainte-Croix, l’exposition se déroule en sept « espaces » qui permettent de découvrir le cabinet de curiosités du XIVe au XVIIe siècle, avec une ouverture sur le XXIe siècle

- La galerie initiale : elle fait entrer le visiteur dans le bric à brac et la bizarrerie au contact des curiosités.

- Le studiolo : premier exemple de lieu clos, représentant les différentes formes du savoir en trompe-l’œil.

- Un cabinet du XVIe siècle : espace, bien que très rempli, s’articule autour de la classification.

- Un engouement européen : dans cet espace plus ouvert est  suggéré un voyage en Europe, sur les traces des amateurs de curiosités.

- Le cabinet princier, type Ambras : Dans un espace étroit et en longueur, évocation d’un cabinet de prince inspiré de celui du château d’Ambras (Autriche).

- Un cabinet d’apothicaire entre XVIe et XVIIe siècle, tourné vers l’Atlantique A partir d’un exemple local – cabinet de Contant à Poitiers – sont évoqués les cabinets de savants.

- Le cabinet de Chevalier : Autour de la maquette du premier cabinet de Chevalier à Amsterdam, sont rassemblés des médailles, des œuvres d’art, de nombreux objets du commerce international de l’époque

- Vers la spécialisation du cabinet, type Ruysch : Evocation d'une collection constituée autour de deux axes : l’histoire naturelle (botanique et zoologie), et les pièces anatomiques (corps humain).

 - Une idée de cabinet au XXIe siècle : dans un dernier espace, ouverture sur le XXe et le XXIe siècle et la vivacité de l'idée de curiosité dans le monde d'aujourd'hui.

Renseignements pratiques :

Musée Sainte-Croix
3 bis rue Jean-Jaurès - 86000 Poitiers
05 49 41 07 53
http://www.musees-poitiers.org/

Espace Mendès France
1, place de la Cathédrale - 86000 Poitiers
05 49 50 33 08
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.poitiers.fr/c__65_203__Espace_Mendes_France.html