Site principal

Le magazine de toutes les informations utiles et pratiques à connaître

Exposition d’art contemporain : "Narcisse, l’image dans l’onde"

 

 

Le Centre d’art contemporain de la Fondation François Schneider à Wattwiller (Alsace) présente du 14 juin au 14 septembre 2014 été une exposition abordant le mythe bien connu de Narcisse. 

 

Tout au long du parcours, l’exposition permet à chaque visiteur, à travers les œuvres de nombreux artistes, de se confronter à sa propre image, à son visage, à sa personne.

 

  

 

 

 

 

Dans les Métamorphoses dont il entreprend la rédaction en l’an I, Ovide offre dans le livre III une vision personnelle du mythe grec de Narcisse

"Près de là une fontaine dont l’eau pure, argentée, inconnue aux bergers, n’avait jamais été troublée ni par les chèvres qui paissent sur les montagnes, ni par les trou­peaux des environs. (…) C’est là que, fatigué de la chasse et de la chaleur du jour, Narcisse vint s’asseoir, attiré par la beauté, la fraîcheur, et le silence de ces lieux. 

Mais tandis qu’il apaise la soif qui le dévore, il sent naître une autre soif plus dévorante encore. Séduit par son image réfléchie dans l’onde, il de­vient épris de sa propre beauté. Il prête un corps à l’ombre qu’il aime : il ad­mire, il reste immobile à son aspect, et tel qu’on le prendrait pour une statue de marbre de Paros.

Penché sur l’onde, il contemple ses yeux pareils à deux astres étincelants, ses cheveux dignes d’Apollon et de Bacchus, ses joues co­lorées des fleurs brillantes de la jeunesse, l’ivoire de son cou, la grâce de sa bouche, les roses et les lis de son teint : il admire enfin la beauté qui le fait admirer".

Ce thème prend tout son sens dans ce nouveau centre d’art dédié à l’eau

D’une extrême richesse, il aborde en premier lieu la question de l’image, de la représentation du monde, soit le fondement même des arts vi­suels.

A la Fondation François Schneider à Wattwiller, un centre d’art dédié à l’eau, situé à proximité d’une importante source, le mythe de Narcisse prend tout son sens puisque c’est l’onde qui devient source d’image, qui renvoie à sa surface un double de la réalité qui s’y reflète.

Le mythe de Narcisse a très vite inspiré les artistes, dès l’époque romaine, comme en témoignent les œuvres sur ce thème retrouvées à Pompéi. Nom­breux seront ensuite les peintres à reprendre cette iconographie.

Parcours de l’exposition

Une représentation classique est présentée au début de l’exposition, avec une toile attribuée à François Lemoyne, Narcisse contemplant son reflet dans l’eau, datant du XVIIIe siècle et conservé au Musée des beaux-arts de Dole. Après cette toile héritière de l’histoire de l’art, l’exposition propose une lec­ture contemporaine du mythe.

Notamment Bill Viola dont la vidéo The Reflecting Pool est projetée dans une salle située tout près du tableau attribué à Lemoyne. Dans cette œuvre de 7 minutes réalisée en 1977-79, un homme sort de la forêt et s’approche d’un bassin. Son reflet apparaît à la surface de l’eau. Il saute alors, mais au moment où son corps se fige au-dessus de l’onde, son image disparaît peu à peu…

Plus loin, l’artiste japonaise Yayoi Kusama a conçu une présentation spéciale de son Narcissus Garden, ensemble de plusieurs centaines de sphères réfléchissantes qui renverront les images de chaque visiteur.

A l’extérieur, sur la terrasse du centre d’art, la pièce de Dan Graham Deux cubes, l’un tourné à 45° (1986) permettra à la fois au public de se refléter dans les parois en verre, mais aussi d’apercevoir par transparence la nature et le jardin de sculpture de la Fondation François Schneider.

Renseignements pratiques

Le Centre d’art contemporain - Fondation François Schneider
27, rue de la Première Armée
68700 Wattwiller
Tél : +33 (0)3 89 82 10 10
www.fondationfrancoisschneider.org