Site principal

Le magazine de toutes les informations utiles et pratiques à connaître

Une météorite exceptionnelle : NWA 7533

Trouvée en 2012 dans le désert du Sahara, l’analyse des zircons qu’elle contient démontre que, comme celles de la Terre et de la Lune, la croûte de Mars était déjà solidifiée il y a plus de 4,4 milliards d’années.

La météorite NWA 7533 est le premier échantillon des terrains les plus anciens de Mars disponible en laboratoire. Elle ressemble aux roches observées par les sondes qui se déplacent  à la surface de l’astre (rovers)

 

La météorite contient également des agrégats à la granulométrie très fine

Ce sont probablement le sol ancien de la planète compacté il y a 1,7 milliards d’années. L’oxydation de ce matériau suggère que la planète était déjà rouge dès cette époque-là.

Telles sont les conclusions d’une étude menée par des chercheurs de l’Université d’État de Floride (USA), de l’Université Curtin (Australie), du Muséum national d’Histoire naturelle, de l'Université de Nantes, du CNRS, de l’Institut de Physique du Globe de Paris et de l’École Normale Supérieure et publiée aujourd’hui dans la revue Nature.

Un échantillon d’une vingtaine de grammes a été confié par le collectionneur Luc Labenne aux chercheurs dans le but de mener à bien des travaux, à l’issue desquels cet échantillon intégrera les collections du Muséum national d’histoire naturelle.

On connaît à l’heure actuelle 68 météorites martiennes, pratiquement toutes issues des profondeurs de la croûte de Mars

Ces météorites ne ressemblent pas aux terrains très anciens couverts de cratères qui couvrent plus de la moitié de la surface de Mars et qui sont analysés par les sondes qui survolent la planète et par les rovers Opportunity et Curiosity.

Une équipe internationale de chercheurs vient de montrer que la météorite NWA 7533 constituait le premier échantillon de ces terrains disponible en laboratoire.

À défaut de savoir précisément de quel cratère est issue NWA 7533, cela permet de mener des analyses bien plus précises que celles que peuvent effectuer les rovers, les deux approches étant complémentaires.

NWA 7533 provient donc d’un terrain ancien et cratérisé de Mars comme ceux qui couvrent l’hémisphère sud de la planète

Les chercheurs ont ainsi pu analyser les zircons présents dans la roche et dater la cristallisation de ceux-ci à 4,4 milliards d’années, un âge qui correspond précisément à celui des autres zircons les plus anciens connus dans les roches lunaires et terrestres.

Cela indique que la croûte de Mars s’est solidifiée très tôt, en même temps que celle de la Lune et de la Terre. C’est la première fois que des zircons formés dans la croûte de Mars ont pu être analysés aussi précisément.

Trouvée peu de temps avant au même endroit (près de Bir Anzarane au Maroc). La météorote NWA 7034, analysée par un groupe de chercheurs américains (et baptisée par eux « Black Beauty » en raison de sa couleur noire) avait été interprétée comme une roche d’origine volcanique. 

La météorite martienne NWA 7533 est clairement une pierre issue de la même chute que WA 7034

Les travaux publiés dans la revue Nature montrent que NWA 7533 contient, et contenait déjà il y 4,4 milliards d’années, une importante quantité d’éléments chimiques dits « sidérophiles », c’est à dire ayant une forte affinité pour le métal.

Ces éléments tels que le nickel et l’iridium, concentrés dans le noyau des planètes, sont peu abondants dans les croûtes où leur présence en grande quantité ne peut qu’être le résultat d’un ou plusieurs impacts météoritiques.

NWA 7533 recèle vraisemblablement un grand nombre d’autres informations essentielles concernant l’histoire précoce de la planète Mars et l’équipe poursuit ses études, notamment dans le but de reconstituer les conditions de son altération hydrothermale.

Source de l’information

Muséum national d’Histoire naturelle
Jardin des Plantes
36, rue Geoffroy-Saint-Hilaire - 75005 Paris
0826 10 42 00
http://www.mnhn.fr