Site principal

Le magazine de toutes les informations utiles et pratiques à connaître

La Poste émet un timbre à l’effigie de Rochefort-en-Terre

Rochefort-en-Terre, "Village préféré des Français 2016", a son timbre.

Rochefort-en-Terre, situé dans le département du Morbihan, déjà l’un des plus beaux villages de France, a été élu « Le Village préféré des Français » en 2016, lors de l’émission de France 2 présentée par Stéphane Bern.

Hier soir, lors de l’édition 2017 de l’émission, Stéphane Bern a annoncé en direct le nouveau "Village préféré des Français", Kaysersberg, désigné à l’issue d’un vote des téléspectateurs, parmi les 13 concurrents.

 

A cette occasion, il a dévoilé le timbre à l’effigie de Rochefort-en-Terre, le Village préféré de l’année 2016. Emis à 1 million d’exemplaires, il sera vendu à partir du 15 juin 2017 dans les bureaux de poste.

Rochefort-en-Terre est sans aucun doute l’une des plus belles « Petites cités de caractère » de Bretagne. Ses remparts, son château et ses demeures anciennes invitent à un voyage dans le temps. Au milieu des landes et des bois, le village se dresse sur un éperon rocheux de schiste. Ses maisons à encorbellement et à colombage rappellent que Rochefort a été une cité prospère gérée par des seigneurs riches et puissants.


Un peu d’histoire

Rochefort-en-Terre, « Village préféré des Français 2016 », a son timbre.

Au XVe siècle, Jean IV de Rieux-Rochefort, conseiller du duc de Bretagne François II, défendit les frontières du duché face au royaume de France, à la bataille de SaintAubin-du-Cormier (1488) où les Bretons furent vaincus par les troupes du roi Charles VIII. En représailles, le roi de France fit détruire de nombreuses forteresses, dont celle de Rochefort.

A la mort du duc, Jean IV devint tuteur d’Anne de Bretagne ; celle-ci le dédommagea de la destruction de ses biens par une somme de 100 000 écus d’or. Bâti au XIIe siècle, le château de Rochefort traversa les siècles, subissant deux autres destructions dont la dernière, à la Révolution française, lui fut fatale.

Ce n’est qu’au début du XXe siècle, avec l’arrivée d’un peintre américain, Alfred Klots, que la vieille enceinte féodale reprit vie. Sur des dépendances du XVIIe siècle, Alfred Klots fit bâtir un nouvel édifice à partir, notamment, d’éléments provenant du château de Keralio, à Noyal-Muzillac. De la construction initiale de l’église Notre-Dame-de-la-Tronchaye ne subsiste que le clocher roman. Le chœur et la nef furent agrandis au XVIe siècle. Dès les années 1930, Rochefort-en-Terre devint un village fréquenté pour son patrimoine bâti et son fleurissement.

Informations techniques

Création et gravure : Elsa CATELIN
Impression : taille-douce
Tirage : 1 000 000 exemplaires
Valeur faciale : 0,73 €
Mentions obligatoires : Création et gravure Elsa Catelin, d'ap. photo © Rochefort-enterre Tourisme

Informations pratiques

Le timbre sera vendu en avant-première

- à Rochefort-en-Terre (56220), Le 14 juin 2017, de 10 h à 19 h, dans les locaux de l’Office du Tourisme, 7 Place du puits.

- A la boutique "Le Carré d’Encre", de 10 h à 18 h, 13 bis rue des Mathurins, 75009 Paris.

A partir du 15 juin 2017, il sera disponible dans certains bureaux de poste, à la boutique "Le Carré d’Encre" 13 bis rue des Mathurins 75009 Paris, au Musée de La Poste 21 avenue du Maine 75015 Paris et sur le site Internet www.laposte.fr/boutique.