Site principal

Le magazine de toutes les informations utiles et pratiques à connaître

Le Parc Zoologique de Paris ou le zoo de Vincenne

  Après 6 ans de fermeture et une rénovation complète, le Parc Zoologique accueille les visiteurs à partir du samedi 12 avril pour une expérience inédite.

Parcours libre, visites guidées, ateliers, parrainage… le Parc Zoologique de Paris est un livre vivant de la biodiversité animale qui offre de multiples pistes de diffusion des connaissances.

 

 

Un zoo "posé" dans son environnement

Le Parc Zoologique fait partie du Bois de Vincennes, l’un des plus grands espaces verts de la capitale. Ses lisières végétales, formant écran, sont en cohérence avec son environnement immédiat.

Le patrimoine arboré du parc a été préservé, à l’exception des arbres présentant des problèmes phytosanitaires ou fragilisés par la tempête de 1999. Sur les 1 536 arbres existants, 797 ont été conservés. Il s’agit de groupes anciens (bouquets de platanes, pins) ou de spécimens isolés qui ponctuent les paysages et les enclos des animaux.

Chaque biozone est caractérisée par sa topographie, sa faune, sa fl ore et les spécificités des différents écosystèmes qui la composent.

80 ans après son ouverture,  le Parc Zoologique de Paris a subi une profonde mutation

Trois ans de travaux, un nouveau concept, un parcours de visite entièrement revu, des structures au meilleur niveau pour accueillir un millier d’animaux dans des conditions optimales de bien-être : le zoo qui rouvre aujourd’hui a tous les atouts pour séduire un très large public international.

Si l’emblématique Grand Rocher se dresse toujours au-dessus du parc, il domine désormais des paysages reconstituant les biotopes d’origine des animaux, favorisant une immersion totale des visiteurs.

Conçu comme un voyage au cœur de la biodiversité, le parcours spectaculaire traverse cinq régions du monde : de la Patagonie à la plaine Sahel-Soudan, de l’Europe aux milieux tropicaux de la Guyane ou de Madagascar, les animaux ne sont plus de simples objets  de curiosité mais deviennent les ambassadeurs de leur milieu naturel.

Le Muséum national d’Histoire naturelle invente dans ce lieu mythique le zoo du XXIe  siècle : non plus une simple attraction,  mais un formidable outil de sensibilisation à la nature, un centre de conservation.

Une renaissance attendue, une histoire qui continue

Créé en 1934 par le Muséum national d’Histoire naturelle, le Parc Zoologique de Paris a 80 ans. La dégradation de ses structures, liée à son âge, menaçait sa survie (cf. Annexes page 38). À l’exception de la restauration du Grand Rocher, à la fin des années 1990, il n’avait fait l’objet d’aucune rénovation importante.

La décision fut prise de maintenir ce lieu de patrimoine cher à tous les publics. Le zoo a fermé ses portes le 30 novembre 2008, tous les animaux, à l’exception du groupe des girafes et des grands hapalémurs, ont été accueillis dans différents parcs animaliers, en France et ailleurs.

Six ans plus tard c’est un zoo métamorphosé qui ouvre au public.

Les faux rochers, l’identité du zoo

Le Grand Rocher est l’emblème du Parc Zoologique depuis 1934. Intact, il domine toujours de ses 65 mètres les paysages ponctués de nombreux enrochements.

Au total, 18 000 m2 de nouveaux faux rochers ont été construits par une société spécialisée, les Ateliers Artistiques du Béton. Une armature métallique galvanisée donne la forme voulue, elle supporte un treillis sur lequel est projeté du mortier (mélange de sable et de ciment), la première couche est modelée, striée ; la seconde est sculptée pour restituer la texture souhaitée, créer de fausses failles.

De 1 à 6 mètres de haut, les nouveaux faux rochers délimitent les espaces, cachent les circulations des animaux et des soigneurs, structurent les enclos - offrant des niches, des abris, des perchoirs, des plateaux, des mangeoires - et constituent des décors spectaculaires comme la grande cascade de la serre ou l’arrière-plan du bassin des otaries et des manchots.

Plus de 1000 animaux et 180 espèces différentes sont représentées

Y figurent des espèces emblématiques (girafes, lions), des espèces moins connues (gloutons, lamantins, tamanoirs, tapirs), des espèces menacées impliquées dans des programmes d’élevage européens (loutre d’Europe, manchots de Humboldt, propithèques couronnés) et dans des programmes internationaux de conservation (lémuriens, rhinocéros blancs).

Grands prédateurs, oiseaux de couleurs, petits batraciens… tous les animaux méritent attention.

La collection animale n’est pas figée au jour de l’ouverture, tous les couples ou groupes ne sont pas nécessairement constitués, les populations sont appelées à évoluer.

Informations pratiques

Entrée : angle de l’avenue Daumesnil et de la Route de Ceinture du lac Daumesnil
75 012 Paris
Tél. : 01 40 79 31 25
Site internet : http://www.parczoologiquedeparis.fr/fr