Site principal

Le magazine de toutes les informations utiles et pratiques à connaître

Le Panthéon, monument parisien de style néoclassique

Edifié entre 1764 et 1790, sur la montagne Sainte-Geneviève à Paris, le Panthéon est l’œuvre majeure de l’architecte Jacques-Germain Soufflot, et constitue l’un des chantiers les plus ambitieux de son temps.

S’échelonnant sur une dizaine d’années, la campagne de restauration concerne les parties hautes, le péristyle, les intérieurs, les parements extérieurs et les sols extérieurs.

Du vœu de Louis XV à la mémoire nationale

Edifié entre 1764 et 1790, le Panthéon, œuvre majeure de l’architecte Soufflot, avait pour destination première de devenir une église dédiée à sainte Geneviève, patronne de Paris.

Ce chantier royal, l’un des plus ambitieux de son temps, répondait à un vœu de Louis XV et à sa politique de prestige en faveur des arts et de l’embellissement des villes. Lorsqu’éclate la Révolution, l’église Sainte-Geneviève est achevée.

Les événements politiques se succèdent et, rapidement, apparaît l’idée d’une nouvelle destination pour l’édifice. Dès 1791 celui-ci est consacré par l’Assemblée constituante comme lieu de sépulture où la Nation célébrera la mémoire de ses grands hommes.

Rendu en 1885 à sa destination de « temple de la patrie », le Panthéon continue aujourd’hui d’être un lieu vivant de la mémoire nationale

Il abrite les sépultures de grandes figures comme Rousseau, Emile Zola, Pierre et Marie Curie, Jean Jaurès, Jean Moulin, André Malraux…

Certaines panthéonisations furent le cadre de véritables moments de ferveur populaire, comme lors du transfert des cendres de Voltaire ou de celles de Victor Hugo, suivi par près d’un million de personnes.

Plus récemment, un hommage national y a été rendu, en 2011, à Aimé Césaire. La nef résonne de hauts faits de l’Histoire de France représentés par des sculptures commémoratives et de vastes toiles murales.

Un des plus vastes édifices néoclassiques d’Europe

Novateur, Soufflot a multiplié pour ce monument les hardiesses techniques et renouvelé l’architecture religieuse. Rejetant l’emploi des piliers, il a redonné aux colonnes isolées le rôle porteur qu’elles avaient dans les temples antiques.

L’espace intérieur en forme de croix grecque, libéré des structures massives, retrouve l’élancement et la clarté propres au gothique.

Le dôme, culminant à 82 mètres au sommet de la montagne Sainte-Geneviève, entièrement en pierre, présente en son temps une ampleur inégalée en France. 

Le Panthéon est resté, jusqu’à la construction de la tour Eiffel, l’édifice le plus élevé de Paris.

La structure très audacieuse du monument suscita rapidement de nombreux commentaires, à la fois élogieux et critiques.

Brébion, élève de l’architecte, rappellera que « le principal objet de M. Soufflot en bâtissant son église a été de réunir sous une des plus belles formes la légèreté de la construction des édifices gothiques avec la pureté et la magnificence de l’architecture grecque ».

Soufflot est l’un des premiers à utiliser les compétences de l’ingénierie dans l’architecture ; l’édifice fut construit avec l’utilisation systématique de la technique de la pierre armée, qui consiste à relier des blocs de pierre entre eux par des armatures métalliques. Dès 1763, Soufflot réalise également les dessins d’une place monumentale s’ordonnant autour du péristyle

Une restauration historique pour rendre au Panthéon l’exceptionnel rayonnement qui fut le sien dans le paysage monumental parisien.

Le Centre des monuments nationaux (CMN), qui conserve et ouvre à la visite ce monument, entreprend un chantier de restauration d’envergure afin d’assurer la transmission aux générations futures de ce lieu emblématique de la mémoire nationale.

S’échelonnant sur une dizaine d’années, la campagne de restauration concernera successivement les parties hautes, le péristyle, les intérieurs de l’édifice, les parements extérieurs et enfin les sols extérieurs.

Cette opération constituera l’un des plus grands chantiers de restauration d’Europe ; il résoudra de façon pérenne les problèmes structurels de l’édifice. Elle devrait s’achever en 2015.

Renseignements pratiques

Panthéon - Place du Panthéon - 75005 Paris
Renseignements : tél. 01 44 32 18 00
Horaires et tarifs : voir sur www.pantheon.monuments-nationaux.fr