Site principal

Le magazine de toutes les informations utiles et pratiques à connaître

Un "Mur pour la Paix", à Paris

 En 2000, Clara Halter réinvestit le mot : "paix", par la création de monuments, en collaboration avec l’architecte Jean-Michel Wilmotte. 

Sur l’esplanade du Champ de Mars, vaste jardin public, entièrement ouvert, situé entre la tour Eiffel et l'École militaire, est érigé le Mur pour la Paix.

A Saint-Pétersbourg, la Tour de la Paix pour le tricentenaire de la ville en 2003. Et, en 2005, à l’occasion du 60e anniversaire du largage de la bombe atomique sur Hiroshima, les Portes de la Paix. 

  

 

Le Kotel à Jérusalem a librement inspiré "Le Mur pour la Paix" à Paris

A Jérusalem, l'unique vestige du second temple est son Mur occidental (Kotel ma’aravit), surnommé anciennement "Le Mur des Lamentation". Ce site, situé sur une esplanade, est le grand lieu de pèlerinage du Judaïsme.

Le Premier Temple construit par le roi Salomon au Xe siècle av. J.-C. pour abriter l'Arche de l’Alliance, fut entièrement détruit au VIe siècle av. J.-C., lors de la prise de Jérusalem par le roi de Babylone, Nabuchodonosor. À ce moment disparut l'arche d'alliance. Le second Temple a été reconstruit par le roi Hérode le Grand (vers 538-515 av. J.-C) et entièrement détruit par les légions romaines de Titus en 70 (ap. J.-C.).

Les visiteurs qui vont prier au Kotel, glissent dans les fentes qui séparent les différentes pierres du mur des papiers pliés où sont rédigés leurs souhaits.

 Le "Mur pour la Paix" à Paris

Le monument a été inauguré en mars 2000 par le président de la République Jacques Chirac, dans le cadre des célébrations qui ont marqué le passage au troisième millénaire. Constitué d'une charpente métallique habillée de bois, d’inox et de verre, il mesure près de 16 mètres de longueur, 13 mètres de largeur et 9 mètres de hauteur.

Le mot "Paix" est écrit en quarante-neuf langues et à travers dix-huit alphabets. Les visiteurs peuvent déposer sur place leurs messages de paix dans les interstices du Mur prévus à cet effet.

Le site comporte également des messages de paix de personnalités. Le Mur pour la Paix comporte aussi trente moniteurs connectés au réseau Internet. Le public du monde entier peut adresser ses messages de paix qui apparaîtront sur les écrans. 

Jean-Michel Wilmotte 

En 2000, il collabore avec Clara Halter pour la mise en espace de son œuvre "Le Mur pour la Paix". Architecte, urbaniste et designer, il a ouvert son bureau d’études en 1975.

Aujourd’hui avec une équipe de quatre-vingt-dix-neuf personnes de nationalités différentes, il travaille sur plus d’une centaine de projets en France et à l’étranger (Europe, Corée, Liban, Maroc, Qatar, Japon, Russie, Etats-Unis…).

Clara Halter

De 1967 à 1977, elle dirige la revue Eléments, première publication internationale pour la Paix au Proche-Orient, avant de découvrir, en 1976, sa véritable vocation, le dessin, alors que son mari, Marek Halter, peintre à l’époque, publie son premier roman.

Ce n’est qu’en 1992 qu’elle accepte d’exposer pour la première fois. Depuis, elle montre son travail régulièrement en France et à l’étranger. En 2000, Clara Halter réinvestit un unique mot : "paix", qu’elle décline à l’infini, dans toutes les langues et dans tous les alphabets. 

Renseignements pratiques

Le Mur pour la Paix
Champ-de-Mars – Paris 75007
http://www.murpourlapaix.org/site/index.html