Site principal

Le magazine de toutes les informations utiles et pratiques à connaître

Timbre "Premier jour" : Fondation de HAGUENAU 1115 - 2015

 

Le 6 juillet 2015, un timbre émis par La Poste commémorera les 900 ans de la fondation de Haguenau.

Vers 1115, Frédéric le Borgne, le père de Frédéric Barberousse, construit un château dans l’île de la Moder. C’est à l’ombre de cette "Burg" que va naître et se développer Haguenau (le nom signifie "l’enclos de la rivière").

Rappel historique

La ville prospère grâce aux empereurs Frédéric Ier Barberousse et Frédéric II qui y résident occasionnellement jusqu’en 1250 et lui accordent des droits importants (la charte de franchises de Frédéric Barberousse en 1164).

Siège dès la fin du XIIIème siècle du Grand-Bailli, représentant de l’empereur en Alsace, Haguenau devient chef-lieu de la Décapole, organisation de dix villes constituée en 1354. En 1434, l’empereur Sigismond partage avec la ville la propriété de la forêt ; ce statut de forêt indivise entre la ville et l’Etat est toujours en vigueur. Important centre économique, commercial surtout, Haguenau est aussi, jusqu’au XVIème siècle un grand foyer culturel, avec notamment d’importants ateliers d’imprimerie.

Les églises Saint Georges et Saint Nicolas, la chancellerie (Musée Alsacien) ou encore l’Ancienne Douane sont les vestiges les plus marquants de cette période de gloire et de prospérité.

Mais la guerre de Trente Ans ouvre un siècle noir, avec son cortège de sièges et d’occupations

Le rattachement de l’Alsace à la France en 1648 provoque des tensions entre la ville et l’autorité royale : en 1677, sur ordre de Louis XIV, la ville est incendiée à deux reprises et détruite, le château impérial disparaît.

A partir de 1715, après la Guerre de succession d’Espagne, Haguenau renaît véritablement et se reconstruit : c’est, après Strasbourg et Colmar, la Ville d’Alsace la plus riche en édifices du XVIIIème siècle.

Dès lors, et jusqu’ au XXème siècle, elle devient un grand centre de commercialisation des produits agricoles de son arrière-pays (garance au XVIIIème siècle, houblon au XIXème siècle), une importante ville-garnison, surtout après 1871, tout en tirant parti des ressources du massif forestier.

L’époque du Reichsland, de 1871 à 1918, est dominée par la personnalité de Xavier Nessel, un grand maire bâtisseur (musée, écoles, casernes, parc de la gare).

Après la période de l’entre-deux-guerres, au cours de laquelle Haguenau est un des bastions de l’autonomisme alsacien. La ville est occupée par les Allemands en 1940 et comme tout le nord de l’Alsace, elle n’est libérée qu’en mars 1945, après deux mois de combat et de désolation.

Elle se reconstruit après 1950 et se développe devenant un centre industriel attractif, véritable plaque tournante de l’Alsace du Nord. En même temps, les municipalités successives ont mis l’accent sur son image de marque, grâce à d’importants travaux d’embellissement et à l’essor des activités culturelles.

Haguenau est avec ses 35 000 habitants, la 4ème ville d’Alsace où il fait bon venir, rester et vivre.
                                                                                           Source ville de Haguenau

Informations techniques

Création : Sophie Beaujard Graveur : Claude Jumelet
Impression : taille-douce
Format du timbre : 40,85 mmx30 mm ;
Valeur faciale du timbre : 0,68 € Tirage : 1 000 080 million d’exemplaires
Mentions obligatoires : Création de S.Beaujard, Gravure de C.Jumelet d’ap. Photos Ville de Haguenau.

Renseignements pratiques 

Le timbre sera vendu en avant-première les 3 & 4 juillet 2015 à :

▪Haguenau (67500) 5 rue St Georges, (horaire non communiqué)
▪ Paris (75009), Le Carré d’Encre, de 10 h à 18 h, 13 bis rue des Mathurins, .

Il sera vendu dans certains bureaux de poste à partir du 6 juillet 2015,

Sur le site Internet www.laposte.fr/boutique ,
Au Carré d’Encre 
Par abonnement ou par correspondance à Phil@poste Service Clients Z.I Avenue Benoît Frachon, BP 10106 Boulazac, 24051 PERIGUEUX CEDEX 09.

Pour en savoir plus

Toute l’actualité du timbre sur www.laposte.fr/toutsurletimbre