Site principal

Le magazine de toutes les informations utiles et pratiques à connaître

Timbre "Premier jour", le 30 juin et 1er juillet 2017 : Les Grandes Heures de L’Histoire de France

Le 3 juillet 2017, La Poste émet le sixième bloc de la série les Grandes Heures de L’Histoire de France.

Rappel historique :

Le traité de Picquigny, 29 août 1475

Mettant fin au dernier rebondissement de la guerre de Cent Ans, le traité de Picquigny entre la France et l'Angleterre instaura une trêve de sept ans qui ne fut jamais remise en cause. Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, avait, depuis le milieu du XVe siècle, cherché à étendre son autorité aux dépens de la couronne et s'était allié à Édouard IV auquel il avait demandé de débarquer avec ses troupes, ce que ce dernier fit à Calais le 16 juillet 1475. Louis XI offrit alors de payer le rembarquement et de verser une pension annuelle au souverain anglais.

 

Malgré la manière peu glorieuse, le procédé favorisa une résolution efficace de la crise et permit au roi de France de continuer à tenir en respect ses féodaux.

Anne de France dite la dame de Beaujeu, V.1461-1522

Le roi Louis XI, son père, disait d'elle qu'elle était« la femme la moins folle du monde » et, à sa mort en 1483, la fit nommer régente jusqu'à la majorité du jeune Charles VIII. En cette fin d'époque féodale, le pouvoir de cette femme jeune et de son époux, Pierre de Bourbon, seigneur de Beaujeu, dérange les « grands », et notamment Louis d'Orléans - le futur Louis XII - qui, en tant que plus proche parent mâle du roi, avait espéré obtenir la régence. Ce dernier choisit alors de monter une alliance des princes contre la couronne et, avec François II de Bretagne et l'archiduc Maximilien d'Autriche, lança ce qu'on appela la « Guerre folle ». Après une première victoire diplomatique pendant les états généraux, la dame de Beaujeu, avec l'aide de Louis de La Trémoille, vainquit les troupes du duc d'Orléans qui fut fait prisonnier à Saint-Aubin-duCormier en 1488.

Anne de France assura la régence jusqu'en 1491 et poursuivit l'œuvre de son père, alliant fermeté et diplomatie. Elle prit aussi des gages sur la réunion de la Bretagne à la France en favorisant le mariage de Charles VIII avec Anne, fille de François II. Elle regagna ensuite Moulins et s'éteignit le 14 novembre 1522.

Renseignements techniques

Création et Gravure : Louis BOURSIER
Impression : taille-douce
Format du bloc : 143 mm x 105 mm
Tirage : 200 000 exemplaires
Format des timbres : 40,85 mm x 52 mm
Prix de vente du bloc : 2,92 € (2 timbres à 1,46 €)
Mentions obligatoires : Création et gravure, Louis BOURSIER d’après Photo BNF.

Renseignements pratiques

A partir du 3 juillet 2017, le souvenir philatélique sera vendu

sur le site Internet www.laposte.fr/boutique
au Carré d’Encre,

par abonnement ou par correspondance à Phil@poste
Service Clients Z.I Avenue Benoît Frachon, BP 10106 Boulazac, 24051 PERIGUEUX CEDEX

Infos techniques

Carte 2 volets et 1 feuillet. Prix de vente : 6,20€ Tirage : 42 000 ex Impression : taille-douce Création et gravure : Louis Boursier d’après Armes de France © BNF

Le bloc sera vendu en avant-première

Le vendredi 30 juin et le samedi 1er juillet 2017 à :

▪ PARIS (75) Le Carré d’Encre, de 10 h à 17 h, 13 bis rue des Mathurins, 75009 Paris.
▪ PICQUIGNY (80) Mairie de Picquigny, de 9h30 à 17 h, 48 Place du Général De Gaulle 80310 Picquigny. Du vendredi 30 juin au dimanche 2 juillet 2017 à :

▪ CUSSET (03) Théâtre de Cusset, de 10 h à 18 h, 3 rue du marché au blé, 03300 Cusset

▪ MOULINS (03) Musée Anne-de-Beaujeu, de 10 h à 18 h (entrée gratuite), 5 place du Colonel Laussedat, 03000 Moulins

A partir du 3 juillet 2017, il sera vendu

dans certains bureaux de poste,
à la boutique "Le Carré d’Encre",
au Musée de La Poste, 21 avenue du Maine, 75015 Paris,
sur le site Internet www.laposte.fr/boutique ,
par abonnement ou par correspondance à Phil@poste Service Clients Z.I Avenue Benoît Frachon, BP 10106 Boulazac, 24051 PERIGUEUX CEDEX 09.