L’année 2015 marque pour Jouy-en-Josas le bicentenaire (1815 – 2015) du décès de son habitant le plus prestigieux et premier maire, Christophe-Philippe Oberkampf (1738-1815), fondateur de la manufacture des Toiles de Jouy.

De nombreux événements, en mémoire du créateur de la toile imprimée auront lieu dans la ville : conférences, concerts, pièces de théâtre, colloques, expositions, visites guidées, animations…

Fondateur en France de l’industrie des toiles imprimées, ayant influencé à la fois les styles de vêtements, de décoration et d’ameublement, Oberkampf mérite que le deuxième centenaire de sa disparition soit célébré par tous ceux qui lui doivent, parfois même sans le savoir, une part de leur activité professionnelle, artistique ou de leur vie quotidienne.

 

 

 

 

 


Oberkampf et la toile de Jouy

A la fin du XVIIe siècle, l’Europe découvrait et adoptait les belles cotonnades peintes de fleurs et d’animaux aux couleurs vives, importées de l’Inde grâce aux grandes compagnies de navigation. Mais une concurrence sévère avec les manufactures traditionnelles de soie et de draps amena Louis XIV à décréter l’interdiction d’importation et de fabrication dans tout le pays.

Figure marquante de l’Histoire de France, Jeanne d’Arc est intimement liée à Rouen, ville marquée par son souvenir. De la place du Vieux-Marché où eut lieu son supplice au palais archiépiscopal où un procès posthume rétablit son innocence.

Pour cette raison, la Métropole Rouen Normandie a souhaité se doter du premier équipement culturel consacré en France à ce personnage exceptionnel.

L’Historial Jeanne d’Arc, sera le plus grand lieu dédié à la mémoire de ce personnage historique d’envergure internationale . 

Il poursuit deux ambitions : retracer l’histoire de Jeanne mais aussi celle de la constitution de son mythe, des multiples interprétations artistiques aux récupérations politiques. Une scénographie immersive accompagnera le visiteur tout au long de ce parcours qui s'adresse tout autant au grand public qu'aux experts du sujet.

Un parcours de visite original répond à une double nécessité, historique et civique : retracer l’histoire de Jeanne mais aussi l’histoire complexe de cette histoire. Le parcours de visite s’articule donc en deux temps.

Une soirée exceptionnelle est organisée le 25 novembre 2014 pour mettre un "coup de projecteur" sur une souscription publique.

Seul lieu en France rappelant la mémoire de Léon Blum, la Maison Léon Blum, à Jouy-en-Josas, est au centre d’une campagne de mécénat populaire lancée par la Ville sous l’égide de la Fondation du Patrimoine : www.fondation-patrimoine.org.org/don-leonblum

La Maison est inscrite au titre des Monuments Historiques et labellisée «Maison des Illustres» par le ministère de la Culture et de la Communication en 2012

Seul lieu en France rappelant la mémoire de Léon Blum, la Maison Léon Blum, à Jouy-en-Josas, est au centre d’une campagne de mécénat populaire lancée par la Ville sous l’égide de la Fondation du Patrimoine.

Le projet de la Ville est d’en faire un lieu patrimonial à la mesure du rayonnement de son illustre occupant. Il répond à un souhait formulé par Jeanne Blum, avant sa mort en 1982 : elle cède la Maison à la Ville avec, pour mission, de perpétuer la mémoire de son mari et d’y développer des activités culturelles et musicales en rapport avec sa vie et son œuvre.

Léon Blum à Jouy-en-Josas : un lieu de mémoire

C’est à Jouy-en-Josas que Léon Blum passe les dernières années de sa vie, de 1945 à 1950, en compagnie de sa femme Jeanne.

Dès leur retour de déportation, les Blum s’installent au « Clos des Metz », une ancienne fermette du XVIIIe siècle qui appartenait à Jeanne. Dans son bureau du rez-de-chaussée, l’ancien leader du Front populaire reprend son activité d’homme d’État, écrit beaucoup, en particulier de nombreux éditoriaux pour le journal Le Populaire et reçoit hommes politiques, intellectuels et hommes d’action.

Léon Blum décède au Clos des Metz le 30 mars 1950, et repose, après des obsèques nationales, au cimetière de Jouy-en-Josas.

La réhabilitation de la Maison

La commune de Jouy-en-Josas souhaite faire revivre la mémoire de Léon et Jeanne Blum par la réhabilitation de la Maison, l’aménagement d’un local d’accueil mieux adapté, l’installation d’un nouveau parcours muséographique et l’organisation de manifestations régulières et d’expositions temporaires autour de l’œuvre et des centres d’intérêts chers à Léon Blum.

La maison et le jardin proposeront un parcours chrono-thématique, organisé autour de cinq thèmes de la vie de Léon Blum :

 -Le congrès de Tours de 1920 ;
- Le Front Populaire ;
- La défaite,
- La captivité et la déportation ;
- L’après-guerre.

Cette expérience de contact direct avec l’univers de Léon Blum facilitera la diffusion de ses idées et de ses convictions humanistes à une génération qui ne le connaît plus que comme dirigeant du Front populaire et initiateur des 40 heures et des congés payés.

Renseignements pratiques

Maison Léon Blum
4, rue Léon Blum - 78350 Jouy-en-Josas
Courriel : formulaire de contact
Office de tourisme : 01 39 20 11 40
http://www.jouy-en-josas

 


Le musée des Beaux-Arts de Bordeaux présente du 28 août au 10 novembre 2014, "Road Trip : photography of the American West".

La collection est composée de Photographies XIXe - XXIe siècles du Los Angeles County Museum of Art. 

Elle propose un voyage dans l’espace et dans le temps à travers les nombreux mythes du grand Ouest américain, de la fin du XIXe au début du XXIe siècle. 

 

Jusqu’au 11 novembre 2014, il est proposé aux visiteurs une sélection d’artistes contemporains du pourtour de la Méditerranée et d’œuvres inspirées par la culture du Sud.